Stratégie de prévention

AXXON investit dans la prévention : passer d’un modèle axé sur la maladie et des soins à un modèle axé sur la santé et l’adaptation du mode de vie

Le kinésithérapeute a aujourd’hui clairement une fonction d’exemple dans le domaine de la prévention, et endosser ce rôle est à la fois un défi et un nouveau pas dans le déploiement concret de nos compétences. AXXON s’est fixé pour objectifs de faciliter ce processus et de convaincre les différents acteurs en présence de l’utilité de la kinésithérapie préventive pour les soins de santé et, plus largement, pour la collectivité.


Le plan stratégique « De Vlaming leeft gezonder in 2025 » (« Une vie plus saine pour les citoyens flamands en 2025 », NdT) du 16 décembre 2016 prévoit notamment l’élaboration d’objectifs de santé flamands dans le domaine de la prévention. La montée en puissance des maladies chroniques et des maladies de civilisation appelle en effet un glissement d’une approche curative vers une approche davantage axée sur la prévention. L’objectif d’AXXON est d’apporter une contribution majeure à la réalisation des soins de santé préventifs, plutôt que d’investir uniquement dans les actes thérapeutiques (care and cure).

L’idée est de faire évoluer les gens vers des habitudes plus saines, avec à la clé une qualité de vie accrue, et de développer une réflexion à plus long terme pour garantir l’accessibilité (y compris financière) du système.

Le kinésithérapeute met à la disposition de cette approche préventive ses compétences acquises, qui figurent dans le Profil de Compétences Professionnelles 2020 élaboré par le Conseil Fédéral de la Kinésithérapie (CFK) et dans les dispositions relatives aux nombreuses qualifications professionnelles particulières qui existent dans le secteur.

Plusieurs formes de prévention

La prévention touche à plusieurs domaines ou phases d’intervention : on peut citer la prévention des maladies par l’introduction d’un comportement adapté (prévention primaire), l’identification précoce ou screening (prévention secondaire) ou encore les interventions précoces (traitement à un stade précoce) dans le but de prévenir les complications de certaines maladies et de favoriser ainsi l’autonomie des patients (prévention tertiaire).

En tant que kinésithérapeutes, nous devons toutefois aussi être attentifs aux plus vulnérables, aux citoyens appartenant à certaines catégories d’âge (jeunes, personnes âgées) ou qui forment un groupe particulier pour d’autres raisons (p.ex. femmes enceintes). On distingue souvent les groupes-cibles en fonction du stade pathologique, de la population en bonne santé aux personnes atteintes d’une maladie :

  • La prévention universelle s’adresse à la population en bonne santé
  • La prévention sélective s’adresse aux groupes de population qui présentent un risque accru et vise à éviter que les personnes porteuses de facteurs de risque ne développent une maladie
  • La prévention indiquée s’adresse aux citoyens qui présentent des plaintes débutantes
  • La prévention liée aux soins s’adresse aux citoyens déjà atteints d’une maladie ou pathologie

Si l’on classe les formes de prévention en fonction du type d’intervention, on peut distinguer la prévention des maladies, la promotion de la santé et la protection de la santé.

Mesures

AXXON plaide pour que le champ d’action des kinésithérapeutes dans le domaine de la prévention se déploie aussi bien dans les limites de l’assurance maladie qu’en-dehors et renvoie à cet égard au nouveau modèle de rémunération présenté au sein du groupe de travail kinésithérapie de l’Inami au mois d’août 2017.

Dans le cadre de l’assurance maladie, la kinésithérapie préventive est indiquée plutôt chez les personnes ou dans les groupes de population qui présentent un risque accru, avec un ou plusieurs facteurs de risque de contracter une maladie donnée (déterminants). Tant la prévention indiquée (en présence de plaintes débutantes) que la prévention liée aux soins (lorsque des manifestations de la maladie sont déjà clairement présentes) doivent trouver leur place dans ce créneau. AXXON a formulé des propositions à ce sujet au sein du Conseil Technique de la Kinésithérapie, où elle met l’accent sur le transfert de la prévention vers la première ligne. AXXON réclame aussi depuis des années une révision de la loi coordonnée du 10 mai 2015 relative à l’exercice des professions des soins de santé (AR 78), aujourd’hui dépassée.

En-dehors du cadre de l’assurance maladie, il nous revient en tant qu’organisation professionnelle de créer par le biais du Conseil Fédéral de la Kinésithérapie un cadre juridique qui donne une place concrète aux activités hors nomenclature (dont la prévention) à l’extérieur du champ de l’assurance obligatoire.

La Flandre aussi veut renforcer l’attention accordée à la prévention d’une façon à la fois multidisciplinaire et scientifiquement étayée par le biais des structures de concertation et d’organisation de la santé à l’échelon locorégional (LOGO) et des zones de première ligne. Le kinésithérapeute local contribue à donner forme aux conseils des soins et groupes de travail, et pourrait ainsi démontrer son efficience et, au final, les économies qu’il peut générer en termes de prévention.

Conclusion

AXXON s’est fixé pour objectif de travailler autour de quatre grandes stratégies de prévention :

  1. Partage d’information et éducation :
    • Dans ce cadre, des initiatives de santé sont partagées par le biais du site internet d’AXXON et de l’appli AXXON en collaboration avec Gezond Leven (contrat de gestion avec le gouvernement flamand)
    • AXXON sensibilise et motive les kinésithérapeutes à contribuer à cette stratégie (p.ex. développement d’un peer review : rapports entre le kinésithérapeute et le projet Beweging Op Verwijzing…) dans le but de renforcer l’expertise
    • AXXON encourage le kinésithérapeute à être attentif à la promotion de la santé dans sa pratique quotidienne, même lorsqu’elle sort du champ de la demande de soins spécifique
  2. Interventions (sur l’environnement)
    • AXXON encourage les kinésithérapeutes à participer aux différentes actions proposées
  3. Stratégie par le biais d’accords et de règles :
    • AXXON conclut une convention avec Gezond Leven en vue de parvenir à une collaboration permanente et ancrée
    • AXXON crée un groupe de travail afin d’élaborer des règles et accords pour soutenir la kinésithérapie préventive
  4. Soins et accompagnement
    • AXXON veille à ce que soit créée une offre interne ou externe permettant aux patients, aux personnes nécessitant un soutien ou aux simples citoyens de faire appel à des soins préventifs de qualité
  • CareConnect
  • Trenker